Quels genres de logiciels malveillants existent ?

Modérateur : Helper désinferction

Verrouillé
Avatar du membre
piwis France
En ligne : Non
Messages : 299
Enregistré le : 16 août 2020, 10:30
Localisation:Seine et Marne
OS:Windows 10 pro x64
Navigateur:Firefox
A remercié : 17 fois
A été remercié : 50 fois
Genre :
août 2020 27 10:14

Quels genres de logiciels malveillants existent ?

Message par piwis

Tout le monde connaît les virus, et beaucoup aussi bien les logiciels espion ou publiciels. Mais qu’en est-il des rootkits, rançongiciels et rogues ? Ici, une brève introduction aux différents genres de logiciels malveillants.



Virus

Un virus se propage de lui-même en infiltrant son code dans une application. Le nom vient de son archétype biologique. Le virus ne se limite généralement pas à sa propagation, ce qui rend inutilisable le logiciel hôte, mais lance en plus des routines malicieuses.

Cheval de Troie

Un cheval de Troie est une forme de logiciel malveillant déguisé en logiciel utile. Son but : se faire exécuter par l’utilisateur, ce qui lui permet de contrôler l’ordinateur et de s’en servir pour ses propres fins, quelles qu’elles soient. Généralement d’autres logiciels malveillants seront installés sur votre ordinateur, tels que des portes dérobées ou des enregistreurs de frappe.

Ver

Un ver est un logiciel nocif dont le but consiste en se propager au plus vite une fois lancé. Contrairement aux virus, ils ne se servent pas d’autres logiciels, mais plutôt de supports de données externes tels que les clés USB, des médias de communication tels que les mails ou des vulnérabilités de votre système d’exploitation. Leur propagation réduit les performances des ordinateurs et des réseaux, et parfois, des routines nocives y sont implémentées.

Enregistreur de frappe

Les enregistreurs de frappe enregistrent tout ce que vous saisissez au travers du clavier, ce qui permet d’espionner vos mots de passe et d’autres données importantes telles que celles de votre service bancaire en ligne.

Dialer

Les dialers (en français « numéroteurs ») sont un relicte des temps où l’on se connectait sur Internet avec des modems ou le numéris. Ils composaient des numéros surtaxés et vous causaient des facture de téléphone d’un montant astronomique, ce qui représentait des dommages financiers considérables pour vous, la pauvre victime. Avec les connexions ADSL ou par câble, les dialers ne marchent plus, ce qui est pourquoi on les considère quasiment disparus, de nos jours.

Porte dérobée / Bot

Une porte dérobée est une partie programmée par l’auteur du logiciel lui-même qui permet d’entrer dans l’ordinateur ou s’emparer d’une fonctionnalité normalement protégée d’un logiciel. Les portes dérobées sont effectuées par les chevaux de Troie une fois lancés pour ouvrir toutes grandes les portes de l’ordinateur attaqué. L’ordinateur infecté (également appelé « bot ») devient part d’un réseau nommé bot net.

Exploit

« To exploit » veut dire « exploiter » en français ; il s’agit donc d’un point faible d’un logiciel exploité à des différentes fins. Celui-ci permet au pirate de s’emparer de votre ordinateur ou de le contrôler en partie.
Logiciel espion
Un logiciel espion fait ce que dit son nom : il est un espion qui collecte diverses données sur l’utilisateur sans que celui-ci ne s’en rende compte.
Publiciel
« Publiciel » ou « adware » en anglais vient de « publicité » ou « advertisement », l’équivalent du mot en anglais. A part les fonctions mêmes du logiciel, il présente des pubs à l’utilisateur. Les publiciels, en soi, ne sont pas dangereux, mais des tonnes de pubs affichées sont quand même considérées comme gênantes et donc détectées par une bonne solution anti-malware.

Rootkit

Un rootkit est souvent constitué par plusieurs composants qui ouvrent toutes grandes les portes de votre ordinateur aux pirates. En outre, ces logiciels cachent leurs processus et utilisent des routines d’autres logiciels. L’installation se fait, par exemple, à travers un exploit ou un cheval de Troie.

Rogues

Ils sont également connus sous le nom de « Rogue Anti-Spyware » ou « Rogue Anti-Virus » et se présentent à la victime comme logiciel de sécurité. Ils se servent souvent d’avis falsifiés censés vous mener à acheter le logiciel de sécurité, ce qui fait gagner de l’argent aux pirates.

Rançongiciels

« Rançon » est bien ce que vous pensez être. Les rançongiciels cryptent généralement vos données personnelles ou bloquent tout accès à votre ordinateur. Ils vous demandent de payer un rançon à travers un service anonyme afin de débloquer votre ordinateur.

Source


Verrouillé